Les bonnes résolutions, ça ne marche pas

Ce n’est pas une nouveauté. Les petites promesses, traditionnellement faites à soi-même à l’aube d’une nouvelle année, ne tiennent guère dans le temps. C’est vrai aussi de toutes nos bonnes intentions. Je vais me mettre au footing. J’arrête de manger trop sucré. Je vais diminuer ma consommation d’Instagram.

Bullshit.

Ce n'est pas vraiment de notre faute. Notre cerveau a tendance à prioriser le moment présent, à valoriser la gratification immédiate, ce qui veut dire qu’on ne peut pas se fier aux bonnes intentions. Les développeurs des applications sur lesquelles on passe le plus de temps l’ont bien compris.

Alors, souvenons-nous d’une chose.

D’une manière générale, plus immédiat le plaisir que l’on retire d’une action, plus on devrait se poser la question de savoir si ça s’aligne avec nos objectifs à long terme.